Louise Vertigo, Portraits

Musique
Les Trois Baudets (Paris)
9 juin 2015

Artiste chanteuse atypique, Louise Vertigo imprègne toutes ses créations d'un esprit zen, issu de sa pratique assidue. A son actif plusieurs albums et des représentations théâtralisées qui la placent à l'avant-garde des chanteuses engagées dans leur époque. Sa particularité vocale mixe le chant diphonique, un travail sur l'énergie et la méditation, comme autant d'apports originaux dans ses créations artistiques.

Son répertoire sans cesse en évolution fait l'objet d'albums mais aussi de spectacles vivants, qui donnent lieu à des expériences participatives. Au cœur de ses préoccupations artistiques, le temps qui passe, la liberté d'être, et la place du corps, comme autant de thèmes cruciaux de notre société.

Après un apprentissage dans le rock alternatif au coté de Luc Ringer et un séjour à Londres durant lequel elle enregistre avec Fabien Waltman, elle fait ses débuts discographiques avec The Mighty bop aka Bob Sinclar en 1996 avec le maxi 45 Ultra violet Sound. « Je n'ai pas le choix » programmé sur Nova, F.G.

Son premier album « Femme fin de siècle » en 1998 paru sur le label Yellow est distribué dans le monde entier. « Louise Vertigo propose un album neuf dont l'écriture musicale ne cherche pas dans le couplet-refrain pop rock, mais dans les montées et cassures des émotions naissant du brassage de la techno et du trip hop, des mots qui ne sont pas du verbiage. Des mots qui veulent raconter une vie et pas une historiette comme autrefois. »

Son deuxième album, « Louise vertigo » paraît en 2001 sur le label Musiques Hybrides,  Delabel/Virgin. L'album est porté par la radio Fip. Louise, à cette période, fait de nombreux feathuring notamment avec Kid Loco et à apparaît sur de multiples compilations anglaises, japonaises et new-yorkaises (Thievery Corporation, Man ray, Kenzo…). Elle commence à co-composer avec le guitariste qui l'accompagne sur scène Didier Guegdes. Enregistré au studio Vogue, l'album « Les branches des arbres se soulèvent... » est produit par Jeff Sharel en 2007 sur Le Chant du monde/Harmonia Mundi, « Le mariage entre la poésie et l'électro. Sa musique est à l'affut des nouveaux courants. A l'image de la vocaliste, à l'avant-garde de ses propres sentiments ».Open mag, Bruno Pfeiffer.

En octobre 2004, elle engage une recherche sur la voix à partir des arts-martiaux internes et du Zen. Elle crée la pédagogie « Voix et Souffle ».

En résidence d’artiste au Cent à Paris en 2010 , Louise Vertigo approfondit l’exploration de son tour de chant  Le Bois Secret  en réalisant des performances. Elle chante « unplugged » en tournant dans un cercle et invite le maître Zen, Pierre Philippon à préparer le public à l'écoute du récital par la pratique de la méditation.
En 2012, création de Caracoler, un tour de chant en mouvement, dans lequel intervient la danseuse contemporaine Nicole Viera. Et sortie de l'EP Caracoler produit par les Berman Brothers.

De 2013 à aujourd'hui, avec Élixir Haut , elle explore un nouveau type de partage avec le public durant  des performances avec d'autres artistes dont son fidèle complice le couturier-plasticien Victor Férès : Les Temps du corps avec Ke Wen , La Nuit Blanche au 100 ECS avec Jacques Fivel en 2014.  Récital précédé d'une méditation au Dojo Zen de Paris en avril, les 3 Baudets en mars et en juin 2015. Élixir Haut est une proposition qui englobe un disque, un manuscrit « La voix métamorphose », des échanges avec le public qui favorise l'écoute intérieure, des croisements avec la pédagogie Voix et Souffle.

« Au travers des saisons, de la figure du chevalier, de la montagne et de celle de l'or, ce répertoire à l'écriture thématique est traversé par un questionnement existentiel et spirituel . L'album comme le spectacle qui en découle s'écoute dans une continuité . Les chansons sont reliées par des haïkus musicaux au sein desquelles nous sommes libres avec mon musicien d'improviser . »

Prochaines dates autour de la parution de l'album Élixir Haut enregistré avec Monsieur Segondopoulos et des invités parmi lesquels Seb Martel...

Site officiel