Keren Ann

Musique
Olympia Bruno Coquatrix (Paris)
24 octobre 2019


Keren Ann est un prisme, une musicienne plurielle révélée par son travail avec et pour les autres, propulsée par sa production solo, adoubée comme présence précieuse de la scène pop. Omniprésente, par l’équipée (musique de films, de pièces de théâtre, de danse contemporaine, réalisation d’autres disques que les siens), ou la percée toute personnelle. “Bleue” est la huitième.
“Bleue”, c’est une couleur et une tonalité subtiles mais bien précises, une intention forte.
La femme-orchestre Keren Ann a conçu et réalisé “Bleue” de bout en bout. Tout en poursuivant plusieurs projets, une musique de film, son association avec le Théâtre National de Bretagne, des concerts avec le Quatuor Debussy... Tout en étant mère, aussi. Ce flux incessant lui est nécessaire, dit-elle, la stimule et la renouvelle. Alors peuvent survenir ces « moments de grâce » où elle sent les chansons « arriver, physiquement, comme une horloge interne, comme un appel, et tout vient simultanément, les mots, la tessiture, progression harmonique, accords ». L’épicentre de la création de “Bleue” a été son studio personnel, avec des échappées au mythique Ferber, à Motorbass, et à New York pour enregistrer des cordes ou des vents. Keren Ann reste foudroyée par “Tapestry” de Carole King, découvert à 9 ans : « La production est si pure, pour la première fois, j’entendais chaque instrument séparément, qui sonnait comme jamais je ne l’avais entendu ».
Les mots, les sons : c’est l’émotion qui anime Keren Ann.