Saburo Teshigawara / Karas : Dah-Dah-Sko-Dah-Dah

Danse
Galerie photo + Article
Théâtre National de Chaillot (Paris), Du 13 au 16 mai 2014
13 mai 2014


Le titre de ce spectacle sonne comme un signal d’alerte : DAH-DAH-SKO-DAH-DAH. Un signal bien pacifique puisqu’il annonce le retour à Chaillot du chorégraphe japonais – avec qui nous poursuivons notre compagnonnage – et de son univers à la puissance évocatrice inoubliable.

En fondant en 1985 sa compagnie KARAS avec la danseuse Kei Miyata, Saburo Teshigawara recherchait avant tout « une nouvelle forme de beauté ». Mission accomplie, tant depuis cette date cet artiste protéiforme, nourri aussi bien d’arts plastiques que de danse, n’a cessé à chacune de ses créations de réinventer non seulement le mouvement, mais l’idée même de spectacle. Ainsi en est-il de cette pièce mythique, née en 1991 et reprise dans le monde entier avant d’être entièrement recrée en 2012 à Tokyo. Inspirée d’un poème de l’écrivain Kenji Miyazawa consacré à la danse kenbai, pratiquée au nord-est du Japon, elle s’approche au plus près de ce qui préexiste à la naissance du rythme, donc du son : les pulsations du cœur, le bruit du vent ou celui des grains de sable.
D’où ce titre en forme d’onomatopée, qui fait référence au battement des tambours traditionnels, les taiko, accompagnant jadis le kenbai. Comme à l’accoutumée, le chorégraphe a réglé lui-même les décors, la lumière et les costumes. Il est également sur scène avec sa compagnie, magnifique interprète à la gestuelle ciselée et à l’énergie communicative.
Expérience visuelle, auditive et esthétique, cette traversée sonore est aussi un retour aux sources mêmes de la danse.
Isabelle Calabre

Infos pratiques

Théâtre National de Chaillot (Paris), du 13 au 16 mai 2014, Salle Jean Vilar, Durée 1h10

Chorégraphie, scénographie, lumières et costumes Saburo Teshigawara, Coordination technique et régie lumières Sergio Pessanha, Régie plateau Yuji Kobayashi, Régie son Fabrice Moinet, Avec Saburo Teshigawara, Rihoko Sato, Eri Wanikawa, Kafumi Takagi, Rika kato, Minami Shioya, Didda, Production KARAS, Coproduction Festival/Tokyo, Tanzquartier Wien, Avec le soutien de la Japan Foundation dans le cadre du programme Performing Arts Japan, Administration KARAS, Production de tournée Epidemic

Site du théâtre
Infos pratiques
Paul Fournel